in china a frequency FM pirated by Reporters Without Borders

vendredi 8 août 2008 11 h 35
De:
Afficher les détails du contact
À:
sott@signs-of-the-times.org, bellringer@fourwinds10.com, c.asselin@noos.fr, info@archipelagopr.co.uk, help@garth.ca, nenki@conspiration.cc, biguenique@yahoo.ca, fredofromstart@gmail.com, alternatives@alternatives.ca, lapagenoire@propagande.org, medias@amecq.ca, ilvayavoirdusport@telequebec.tv... suite
..


mechanicaly translated:

While reporters' web site Without Frontiéres receives to visit her(it) of demonstrators, the association pirates the band(strip) Pekinese FM.

Atmosphere, atmosphere, for the opening of the Olympic Games of Peking. While reporters' web site Without Borders just goes out of a second computing attack [lira], RSF has just put the hand on the band(strip) Chinese FM. On Friday morning, at 08:08 am, a local time (02:08 am in Paris), a male voice(vote) declared on a frequency FM pirated by Reporters Without Borders, in Frenchman(French people), Chinese and Englishman(English people): " it doesn't much matter the measures which you will take, you can never abolish the right(law) for the freedom of expression ". A small text in the direction of the Chinese authorities.

On August 8th, 2008 at 8:08 am of the morning a local time, twelve hours exactly before the beginning of the opening ceremony of JO of Peking, " Radio without borders " emitted(uttered) on Peking from several broadcasting stations(issuers), on the frequency 104.4 of the band FM.

In introduction of the program of 20 minutes, in English, mandarin and French, Robert Ménard, explained that this radio is " the most beautiful from feet to nose in the Chinese authorities which still hold(detain) tens and tens of journalists and Internet users in prison. (..) Nevertheless, there are people who are going to be able to make listen what you do not want that we hear(understand), right in the heart of Peking. (...) Whatever are the measures which you take, you will not arrive at the end of the free word. (...) You forbade us to go to Peking, you put us outside of China. Nevertheless, we are there and we are listened, peacefully, in a totally not violent way. It is a way of saying, the censorship, it does not walk(work). "

Listen to HERE (MP3 - Clicking on Protect under)



http://www.ask.com/fr?u=http%3A%2F%2Freverso2.com%2Fri45r%2FASP%2Furl%2Fresult.asp%3Fdirections%3D1036%241033%241%26autotranslate%3Don%26motsinconnus%3Dfalse%26templates%3DGeneral%26url%3Dhttp%3A%2F%2Fwww.zataz.com%2Fnews%2F10048%2Fwmf-exploit.html&s=a&srcl=fr&tarl=en&bu=http%3A%2F%2Fwww.ask.com%2Fweb%3Fq%3Dzataz%2Bnews%26o%3D0%26l%3Ddir%26page%3D1%26dm%3Dlang%26advl%3D%26advc%3D&q=zataz+news&o=0&l=dir&qt=0&ac=4&dm=lang&ou=http%3A%2F%2Fwww.zataz.com%2Fnews%2F10048%2Fwmf-exploit.html&ma=Translation%20ofFrench&mt=This%20page%20was%20translated%20automatically%20fromhttp%3A%2F%2Fwww.zataz.com%2Fnews%2F10048%2Fwmf-exploit.html&mb=254510d4c5c75d3a03eb3ff3bad7f0e5




http://www.rsf-persan.org//chine/ANG.mp3        in english

............................................................................

..............................................................................


source:

RSF pirate une fréquence FM Chinoise

Pendant que le site Internet de Reporters Sans Frontiéres reçoit la visiter de manifestants, l'association pirate la bande FM pékinoise.

Analyse du Piratage de RSF

Retour sur la seconde attaque subit par Reporters Sans Frontières. Nous pouvons l'affirmer, une attaque qui sent bon l'ambiance olympique pékinoise.

...........................



Pendant que le site Internet de Reporters Sans Frontiéres reçoit la visiter de manifestants, l'association pirate la bande FM pékinoise.

Ambiance, ambiance, pour l'ouverture des Jeux Olympiques de Pékin. Alors que le site Internet de Reporters Sans Frontières sort juste d'une seconde attaque informatique [lire], RSF vient de mettre la main sur la bande FM Chinoise. Vendredi matin, à 08h08, heure locale (02h08 à Paris), une voix masculine a déclaré sur une fréquence FM piratée par Reporters Sans Frontières, en Français, Chinois et Anglais : "Peu importe les mesures que vous prendrez, vous ne pourrez jamais abolir le droit à la liberté d'expression". Un petit texte en direction des autorités Chinoises.

Le 8 août 2008 à 8 heures 08 du matin heure locale, douze heures exactement avant le début de la cérémonie d’ouverture des JO de Pékin, "Radio sans frontières" a émis sur Pékin à partir de plusieurs émetteurs, sur la fréquence 104.4 de la bande FM.

En introduction du programme de 20 minutes, en anglais, mandarin et français, Robert Ménard, a expliqué que cette radio est "le plus beau pied de nez aux autorités chinoises qui détiennent encore des dizaines et des dizaines de journalistes et d’internautes en prison. (..) Malgré tout, il y a des gens qui vont pouvoir faire entendre ce que vous ne voulez pas que l’on entende, en plein coeur de Pékin. (...) Quelles que soient les mesures que vous prenez, vous n’arriverez pas à bout de la libre parole. (...) Vous nous avez interdit d’aller à Pékin, vous nous avez mis dehors de la Chine. Malgré tout, on est là et on se fait entendre, pacifiquement, de manière totalement non violente. C’est une façon de dire, la censure, cela ne marche pas."

Ecouter  ICI (MP3 - Cliquer sur Sauvegardez sous)



http://www.zataz.com/news/17598/rsf--piratage--fm--pekin--chine--JO-2008.html

http://www.secuobs.com/revue/news/43858.shtml

- Analyse du Piratage de RSF
- RSF pirate une fréquence FM Chinoise



http://www.zataz.com/  FRANCE

Le site Internet de Reporters Sans Frontiéres attaqué pour la seconde fois en quelques semaines. Des pirates y ont caché un logiciel espion.

Nous vous révelions, en exclusivité en avril dernier, comment nous avions découvert le passage d'un pirate informatique dans le site de Reporters Sans Frontières. Un piratage via un accès SPIP qui avait permis à l'intru de s'ouvrir un compte d'administrateur et d'installer un accès malicieux dans le code source du site de l'association. Un direction automatisée et transparente qui allait chercher dans les entrailles de l'Internet un logiciel malveillant, un logiciel espion. [lire]

Nouvelle attaque, ce jeudi, à l'encontre du site internet de Reporters sans frontières. "Des pirates ont réussi à s'introduire au sein de l'administration du site de RSF pour mettre un virus à retardement qui peut contaminer les ordinateurs qui s'y connectent. Il s'agit d'un fichier malveillant qui s'introduit dans les ordinateurs de ceux qui consultent le site (ww.rsf.org)", a confié RSF. Attention, le site est toujours infecté au moment de l'écriture de cette breve. Dans le code source, un renvoi vers un site d'une société de design basée à Taiwan (hyad.com.tw - Hwa Yu Artistic Design Co). Se dernier tente de lancer une animation flash piégée. Elle va rediriger l'internaute vers un espace électronique (7.itsun.com) dans lequel est caché le véritable code espion....................

...................................................


Compteur
Bpath Compteur